État d’urgence sanitaire, état d’urgence

La place de l’élu local, du maire sous des lois d’exceptions. Retour sur ces deux textes. Rappel des circonstances historiques de leur vote. Avec l’état d’urgence sanitaire gestion de sa collectivité locale au quotidien. Relations avec le Préfet et ses représentants. Que reste-t-il du pouvoir de l’élu local ? Et usage de l’arrêté municipal. Le lien avec ses administrés. Le besoin d’informer mais aussi de surveiller et parfois de sanctionner. Le rapport avec la police municipale dans les communes où elle existe. L’élu local, le maire et ses rapports avec la gendarmerie et la police nationale. L’élu local, le maire dans la pandémie, rapports avec les autorités sanitaires, l’hôpital, les soignants, les aidants. L’élu local, le maire et les malades. Activer ses réseaux en période d’urgence sanitaire, inventer de nouveaux modes de fonctionnement au service de ses administrés. Déconfinement, les choix possibles, décrypter les normes sanitaires imposées, organiser le retour à l’école. L’élu local, le maire et les rapports avec les publics en grande précarité : SDF, migrants en errance, habitants des squats, des campements provisoires. L’élection municipale en état d’urgence sanitaire. Enfin dans le cas des conseillers municipaux élus en mars 2020, comment s’est passée la période de transition où l’ancienne municipalité a été prorogée ? Une formation qui va privilégier vos retours d’expérience et permettra un premier bilan de cette épreuve collective.

Nombre de places : 12, coût de la formation à partir de 300 €, voir grille tarifaire.

Formateurs pressentis : Frédéric Jeanjean, conseiller municipal – Michel Bonelli, administrateur RTS. Présence possible d’une personne ressource.